21 novembre 2009

Un p'tit mot pour Angélie

Salut ma cocotte,

Il y a trop longtemps que je ne t'ai pas écrit de petit mot.  Je suis bien conscient que tu ne sais pas lire, et que probablement quand tu le sauras ces mots auront disparus.  Mais je m'en fous. 

J'avais juste envie de dire à quel point je suis fier de toi et que je t'aime.  Tu vas bientôt célébrer tes trois ans, et déjà tu me charmes avec ta petite voix qui dit: "C'est bon les bonbons", "Je peux goûter?" ou bien "Je peux aider?" quand on fait de la popotte ensemble.  (C'est arrivé une seule fois mais je te promets que ça ne sera pas la dernière).

Je suis heureux de tes réussites, de tes apprentissages.  Mais je le suis davantage par tes efforts.

Tu ne te souviendras probablement pas de la lasagne qu'on a fait avec ta grande soeur et ton grand frère.  Toi, tu avais pour mission d'étendre la sauce à la grandeur du plat. 

Je ne veux pas paraître méchant, mais ce ne fut pas un grand succès.   Remarque que si c'était pour nous faire rire, alors tu as visé juste!  J'ai dû apporter quelques corrections à ton travail... j'espère que tu ne m'en voudras pas.

Ce qui est admirable, c'est que tu n'as pas peur d'essayer.  C'est tout ce qui compte pour commencer. 

N'ai jamais honte de ne pas savoir.  Tout s'apprend... faut juste un peu de bonne volonté.  Le talent est bien utile, mais c'est surtout l'effort qui va t'aider.

C'est un cercle tout ça:  une motivation X entraîne des efforts Y, qui eux affectent des résultats Z.  Les résultats Z vont influencer la movitation X, qui à son tour aura des conséquences sur Y et ainsi de suite.

Je ne t'en veux pas de ne pas comprendre car ça se peut que je m'exprime mal.  De toute façon tu n'as pas à t'en faire avec ça... tu le découvriras par toi-même.

Un jour, ce sera toi qui fera la lasagne au complet.  Et je sais que je ne serai pas trop vieux pour qu'on ait à la passer au blender pour que je puisse la déguster.

Bref... où est-ce que je veux en venir avec ce texte un peu tordu?

Je veux juste te dire que je suis fier d'être ton parrain, que tu es une charmante petite fille pleine de vie avec une intelligence vive (tu arrives à déjouer mes plans quand je pointe un chien en te demandant si c'est un chat) et un grand coeur à prendre plaisir à aider et donner des bisoux.  Je me dis que j'ai hâte d'être témoin de toutes ces belles choses qui vont t'arriver.

Si ce n'était qu'une question de bonne attitude, la vie serait bien facile.  Mais parfois on est confrontés à des événements qu'on ne contrôle pas.  On a beau faire des efforts, donner son maximum... mais rien ne semble fonctionner.  Alors on peut se sentir découragé et avoir envie de décrocher.

Ainsi, quand je te sentirai abattue, je te demanderai de ma vieille voix: "Je peux aider?"

Posté par Super Bruno à 22:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Un p'tit mot pour Angélie

Nouveau commentaire